Témoignages d’acteurs

 

Vous portez un intérêt à la mobilisation des acteurs socio-économiques, des élus et des citoyens ?  Cette page vous est dédiée

Si vous le souhaitez, faites nous parvenir un court texte de 10 lignes maximum en rappelant vos noms, prénoms, qualité (citoyen/ne, statut ou métier, etc.). Au fil des réponses, nous tenterons de les mettre toutes en ligne

adresse : acteurs.economiques.du.guiers@gmail.com indiquer svp « témoignage » en objet

Quelques interventions avant la marche du 12 mars (cliquez sur le nom de l’intervenant pour visionner la vidéo)

Michel SERRANO, Maire de Pont-de-Beauvoisin (Isère)

2016-23

 

Robert CHARBONNIER, Président de la CC Val Guiers

2016-14

Gilbert GUIGUE, Conseiller départemental Savoie

2016-16

Denis GUILLERMARD, Président CC Lac d’Aiguebelette

2016-15

Denis GUILLET, Maire de Romagnieu

2016-20

Daniel PEYSONNERIE, chef d’entreprise et élu à Cœur de Chartreuse

2016-24

Jean-Louis Reynaud, Maire de Pressins

2016-21

Raymond FERRAUD, Maire de Pont-de-Beauvoisin (Savoie)

2016-18 - Copie

Lettre ouverte aux membres de la Commission départementale de coopération intercommunale qui se réunira le 21 mars 2016

« Nous sommes les acteurs d’un bassin de vie et nous entendons soutenir nos élus ! »

François CARRE, chef d’entreprise

Il faut garder ce qui fonctionne et la majorité des élus tient à conserver ce bassin de vie cohérent sur lequel nous avons investi pour éviter l’évasion des consommateurs en créant des emplois. On ne veut pas que tout soit disloqué pour des raisons politiques et cette mobilisation doit permettre de soutenir nos élus.

 

« Si Val Guiers et Les Vallons du Guiers ne se rapprochent pas, ce ne sera plus un pont entre les 2 Pont de Beauvoisin mais un mur qui se dressera car chaque Communauté de Communes exercera sa compétence économique sans prendre en compte ce qui passe sur l’autre rive. »

Merci encore de votre soutien dans notre action, les décisions politiques doivent restées connectées à la vie réelle, le territoire du Guiers a une identité propre, au delà des départements. Prévoir l’avenir, c’est rester groupés pour défendre notre bassin de vie et nos spécificités territoriales….l’avenir constructif pour nous c’est le territoire du Guiers et ses spécificités, ne pas se battre aujourd’hui pour le faire valoir serait accepter de devenir la grande banlieue chambérienne ou berjalienne dans un futur proche. Ne nous y trompons pas, l’identité rurale ne pourra émerger au sein d’une agglomération.

La compétence économique doit être centrée sur le bassin de vie pontois………si Val Guiers et Les Vallons du Guiers ne se rapprochent pas, ce ne sera plus un pont entre les 2 Pont de Beauvoisin mais un mur qui se dressera car chaque Communauté de Communes exercera sa compétence économique sans prendre en compte ce qui passe sur l’autre rive.

Stéphanie CRESCIUCCI,  Adjointe à Pont de Beauvoisin Savoie,  VP Val Guiers

 

« Les générations futures nous remercieront de cet héritage. C’est pourquoi, je soutiens cette initiative d’intérêt général ».

Denis GUILLERMARD, Président CCLA, Maire de Novalaise

Depuis le 16ème siècle, on parle du rapprochement des communautés de vie de part et d’autre du Guiers. Aujourd’hui, la loi NOTRe nous en offre la possibilité. Ne laissons pas passer cette opportunité historique. Les acteurs économiques, associatifs, agricoles et la société civile sont favorables à ce regroupement des communautés de communes Vallons du Guiers, Val Guiers et Aiguebelette. Les élus doivent entendre et respecter cette volonté de la population. Le Pays du Lac d’Aiguebelette – Guiers est notre bassin de vie. La complémentarité de ce territoire n’est plus à démontrer. C’est une réalité et il est d’une cohérence indéniable. Les générations futures nous remercieront de cet héritage. C’est pourquoi, je soutiens cette initiative d’intérêt général.

 

« La vie et le travail des personnes de cette région ont toujours été solidement ancrés, brassés entre les deux rives du Guiers qui n’a jamais été une frontière en humanité « 

N’ayant pas pu être à la manifestation, je soutiens ce mouvement populaire et j’affirme que la vie et le travail des personnes de cette région ont toujours été solidement ancrés, brasses entre les deux rives du Guiers qui n’a jamais été une frontière en humanité et le nom de la ville principale en témoigne .

François DAMIAN, message sur Facebook

« Pour un territoire d’équilibre et de développement situé entre les grandes agglomérations de la région »

Messieurs les préfets de l’Isère et de la Savoie,

J’approuve sans réserve le projet de regroupement des communautés de communes d’Isère et de Savoie: Vallons du Guiers, Val Guiers, CCLA et CCY.
Elles doivent constituer demain un territoire d’équilibre et de développement situé entre les grandes agglomérations de la région: Chambéry – Grenoble – Lyon.
Francis AMPE, ingénieur, urbaniste, ancien élu de Dullin, CCLA, SMAPS
Ancien maire de Chambéry

« Impliqué depuis une vingtaine d’années dans le tissu associatif et économique du territoire, je tiens à soutenir votre initiative. »

Le débat sur la question de la fusion des Communautés de Communes doit dépasser les discussions à huis clos entre préfectures, et les frilosités de certains de nos élus locaux tentés par le repli sur soi-même sous couvert d’une application mécanique des dérogations accessibles aux « communes de montagne ».
Nous devons, en tant qu’acteurs, nous exprimer fortement sur ces questions

Oui à un aménagement cohérent du « TERRITOIRE DU GUIERS »


Franck PIRO,  Gérant de IDEAC Sarl,  Président de l’association Vocalaise
Producteur du festival Les Nuits d’été,  Producteur du spectacle de la cérémonie d’ouverture des Championnats du monde d’aviron 2015

« Etre partenaire d’une communauté territoriale qui actionne son développement tant industriel, que commercial, sportif, culturel, social, en cohérence avec les besoins et les atouts de chacune des ses composantes, est gage de meilleure efficacité et de pérennité pour l’action que nous menons. »

Il nous parait naturel que ces communautés se regroupent et s’associent avec Aiguebelette, formant ainsi un ensemble cohérent et ouvrant la voie à la réunion des deux communes pontoises ».

isactysFondée en 1986, bientôt 30 ans, l’Amof de la vallée du Guiers, devenue le groupe Isactys en 2007 exerce ses activités dans l’économie sociale et solidaire et notamment dans l’insertion par l’activité économique. Le groupe est composé de 5 associations et 2 sociétés qui mettent en œuvre les outils de retour à l’emploi tels les contrats d’intérim avec les entreprises locales, les interventions auprès de particuliers et collectivités du territoire, le chantier d’insertion œuvrant dans le domaine de l’environnement. Un lieu d’accueil et d’initiatives (volet social du groupe) permet également à des personnes, notamment isolées, de retisser des liens et de s’engager ou se réengager dans la vie locale. Je pense notamment à tout le travail autour de la création de jardins partagés qui coopèrent aujourd’hui en réseau 73/38 et à la démarche qu’Isactys a lancée il y a bientôt 2 années et qui vise à mettre en œuvre un projet social de territoire défini ensemble avec les élus des 2 intercommunalités, les associations et les habitants.

Ce sont plus de 2.5 millons d’euros qui constituent le budget actuel du groupe, 13 salariés permanents, environ 450 personnes sous contrat d’emploi à temps partiel chaque année, soit en équivalent temps plein, une centaine d’emplois. A noter que la division territoriale actuelle a pour conséquence de multiplier les interlocuteurs par exemple 2 intercom, 2 départements, chacun avec ses priorités, ses dispositifs, ses dossiers et j’en passe…

Dès sa création, l’association a reçu le soutien des 36 communes (1 franc par habitant à l’époque de création) des trois cantons de la vallée du Guiers, à savoir Pont de Beauvoisin Isère et Savoie et le canton de St Genix. Aujourd’hui, elle reçoit le soutien politique des Vallons du Guiers et de Val Guiers qui s’exprime notamment par une participation financière à hauteur de 0.80 euros par habitant.

Ce sont l’initiative locale, le soutien des élus et des habitants du territoire qui ont permis et permettent encore à Isactys d’accueillir et d’accompagner les personnes en difficulté par rapport à l’accès à l’emploi et ce sur notre bassin de vie. Nos bénéficiaires sont localement proches, les permanents aussi, les clients qui font acte de solidarité et les administrateurs bénévoles sont issus de ce territoire. L’ouverture de son conseil d’administration à ses clients et bénéficiaires est bien la manifestation d’une volonté d’ancrage local.

Alors, à l’heure où le choix de regroupement de nos collectivités territoriales va s’effectuer, nous tenons à communiquer sur le fait que :

  • Le groupement des communautés de communes de l’avant-pays savoyard et des Vallons du Guiers nous semble pertinent parce que tout simplement il correspond à la réalité du bassin de vie dans lequel évoluent ses habitants et dans lequel Isactys évolue naturellement depuis 30 ans, malgré la complexité administrative qui serait considérablement allégée dans une telle configuration territoriale.
  • Etre partenaire d’une communauté territoriale qui actionne son développement tant industriel, que commercial, sportif, culturel, social, en cohérence avec les besoins et les atouts de chacune des ses composantes, est gage de meilleure efficacité et de pérennité pour l’action que nous menons.

Alain  SERVONNAT, président d’Isactys

Discours d’accueil de Michel SERRANO à l’invitation des acteurs socio-économiques

« On ne peut  laisser passer cette chance. Nous ne le comprendrions pas, ni les contribuables ni les usagers de nos territoires. »

J’ai le plaisir de vous accueillir au coeur du « territoire du Guiers » des forces vives des deux rives du Guiers, faisant fi ce soir de la « frontière » administrative, mais comme également depuis des dizaines années, de collaborations et d’investissement au service des populations et du développement d’un bassin de vie actif et dynamique

Les élus s’éclipsent ce soir pour entendre votre détermination et votre envie de voir ce territoire reconnu enfin dans le cadre de la LOI NOTRe et de sa mise en œuvre.

Les décisions seront certes du ressort des CDCI (commissions départementales de coopération intercommunale) et des deux Préfets de l’Isère et de Savoie.

Mais sans mobilisation des acteurs économiques et de tous les acteurs du territoire présents ce soir, il se peut que l’Etat se satisfasse des frontières et des circonscriptions actuelle.

L’heure est pourtant à la rationalisation et l’optimisation de la dépense publique et on ne peut imaginer que les Préfets ne saisissent pas l’opportunité de cette réforme pour enfin faire correspondre les futurs périmètres aux bassins de vie, fussent-ils interdépartementaux, comme dans près de 40 cas en France.

Il ne s’agit pas, pour des Ministres, de citer le cas des deux Pont de Beauvoisin au Congrès des maires, pour ne pas ensuite,  lorsque que les outils réglementaires sont là et que l’Etat peut y voir un objectif de contribution de redressement des comptes publics, laisser passer cette chance.

Nous ne le comprendrions pas, ni les contribuables et usagers de nos territoires.

Mais vous avez très bien résumé ceci dans la Lettre ouverte que vous avez écrit à l’attention des élus et décideurs qui devront dans quelques jours rebattre les cartes et acter des vrais périmètre de vie et d’activité, à une échelle à la fois humaine et pertinente à l’échelle française, c’est-à-dire 30 000 habitants, ce que à eux seules les 3 communautés de communes des Vallons et Vals Guiers, et Lac d’Aiguebelette représentent.

Michel SERRANO, Maire de Le Pont-de-Beauvoisin (Isère)

 

 

 » Il n’y a pas de frontière pour les projets innovants. Il faut juste du bon sens pour soutenir les élus qui se battent depuis des années, ceux des Vallons, Val Guiers et pays du lac d’Aiguebelette. »

Céline Revol tient à montrer son attachement à un bassin de vie entre Savoie et Isère. Le projet de méthanisation en est le meilleur exemple qui concoure à soutenir les exploitants agricoles dans un projet environnemental, agronomique et écologique plus vaste : il n’y a pas de frontière pour les projets innovants. Je souhaite que l’interco se fasse en soutenant nos élus et qu’elle se crée avec un minimum de bon sens entre Vallons, Vals Guiers et pays du lac d’Aiguebelette.

Céline Revol, exploitante agricole et hébergeuse touristique à Romagnieu

 

« La notion de frontière, on ne la connait pas trop dans le monde économique. On n’a pas à subir de nouvelles contraintes administratives »

Alain Bounaix défend le territoire du Guiers comme pertinent pour les entreprises : la notion de frontière on ne la connait pas trop dans le monde économique. On a beaucoup de compétences sur notre territoire et on n’a pas à subir de nouvelles contraintes administratives ».

Alain BOUNAIX, Président d’AGIR (30 industriels, 600 emplois)

 

 

« La fusion du Vallée du Guiers Football club, un travail d’écoute et de respect »

Michel CLEYET-MAREL, Président du Vallée du Guiers Football club, expose la fusion réussie au delà du Guiers de son club aux 476 adhérents savoyards et isérois. Un travail d’écoute et de respect qui porte ses fruits.

 

 

 

« Il est temps de s’élever au niveau de l’intérêt général et se rendre à l’évidence : amputer le bassin de vie c’est aller dans le mur »

Christian ETIENNE, gérant du camping des 3 Lacs, Ofiice de Tourisme intercommunal du Pays d’Aiguebelette

Christian Etienne demande aux élus et aux préfets de se rendre à l’évidence : celle d’un bassin de vie qui surplombe la frontière. Oui cela suppose du travail, un peu de complexité pour ne pas amputer un territoire qui est une destination touristique, et lui enlever sa masse critique, sinon « on va dans le mur ». A partir de ce soir les acteurs économiques regardent les élus qui seront comptables des choix qui seront faits. Il est temps de s’élever au niveau de l’intérêt général.

Sans fusion des communautés de communes dans le sens que l’on défend, je ne vois pas l’avenir des deux Pont de Beauvoisin

François CARRE, chef d’entreprise

 

 

 

Pour créer la CC interdépartementale Coeur de Chartreuse, l’intérêt public a prévalu, nous n’avons pas eu à convoquer les acteurs socio économiques et la population…

Daniel PEYSSONNERIE, chef d’entreprise, vit ce territoire « de manière très personnelle » entre Savoie et Isère : ma clientèle n’est pas séparée par la rivière du Guiers. Elu à la CC Cœur de Chartreuse, c’est la même dynamique que nous voulons faire ici sur deux départements. Mais là bas l’intérêt public a prévalu, nous n’avons pas eu à convoquer les acteurs socio économiques et la population… En Chartreuse, on a rattaché deux CC de Savoie et 1 d’Isère et évité d’être rattaché au Voironnais ou à Chambéry.

 

« Il est important d’avoir les habitants, les associations et les entreprises derrière nous et de dire cette volonté de travailler ensemble »

Raymond Ferraud, maire de Pont-de-Beauvoisin , la politique politicienne n’est la nature de notre engagement d’aujourd’hui, c’est le bon sens devant un bassin de vie. quelles seront les motivations des membres de la CDCI ? Il est important d’avoir les habitants, les associations et les entreprises derrière nous et de dire cette volonté de travailler ensemble.

 

 

« Il y a urgence à faire appel aux citoyens pour que la Commission départementale de coopération intercommunale fasse un choix qui est le vôtre »

L’appel à la mobilisation de Joëlle Martin , maire de Saint-Matin de Vaulserre, lors de la soirée de soutien initiée par les acteurs socio éconoomiques du territoire du Guiers

 

« Je suis pour un développement des entreprises de la vallée du Guiers et non pas une séparation »

Je suis le gérant de la SARL formation Conseil Rhône-alpes, le siege social de mon centre de formation est à AOSTE et le centre de formation est à Pont de beauvoisin.

Je suis pour un développement des entreprises de la vallée du guiers et pas une séparation. Je vous renvoie donc la lettre ouverte signée.

Laurent Spaëth,  Gérant de Formation Conseil Rhône-Alpes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s