Lettre ouverte

Lettre ouverte aux décideurs politiques de notre territoire

LES FORCES VIVES DU « TERRITOIRE DU GUIERS » DONNENT LEUR AVIS SUR LES PROJETS EN COURS

L’aménagement du territoire passe aujourd’hui par le regroupement des communautés de communes.

Les propositions de découpage administratif est la prérogative du préfet, à moins qu’une solution ne soit proposée par les communautés de communes elles-mêmes.

En tant qu’acteurs économiques de notre territoire que nous appelons « TERRITOIRE DU GUIERS », nous estimons avoir notre mot à dire dans la gouvernance politique qui est proposée pour notre territoire.

Depuis des décennies, nous participons au développement économique de notre bassin de vie qui est Les VALLONS DU GUIERS, VAL GUIERS, LAC D’AIGUEBELETTE …….

Depuis des décennies, nous investissons (investissements publics et privés) pour créer des emplois sur place. Nous avons déjà fait un grand pas, notamment avec la zone de la Baronnie sur VAL GUIERS (plus de 1000 emplois), la zone de Clermont sur les VALLONS DU GUIERS, également le pôle industriel d’AOSTE, le parc d’activité VAL GUIERS, les zones du secteur d’AIGUEBELETTE …….

Nous avons également beaucoup d’atouts touristiques qui vont du Rhône (Via Rhôna) au lac d’Aiguebelette, en passant par le lac de Romagnieu jusqu’à la Chartreuse. Nous appartenons tous au pays du lac d’Aiguebelette.

Ce « TERRITOIRE DU GUIERS » tel qu’on le demande qui est la Vallée du Guiers, de la Chartreuse au Rhône et de l’Epine au Rhône est un territoire qui dispose de toutes les capacités pour se développer entre des grandes agglomérations dont les enjeux sont autres et sans que cela exclut d’établir avec elles des liens sur des intérêts communs.

Ce territoire mérite aussi la fusion des deux communes de Pont de Beauvoisin en un seul pôle au service du territoire.

Le bassin de vie du « TERRITOIRE DU GUIERS » possède déjà ses infrastructures : lycées, collèges, hôpital, maisons de retraite, petite enfance, postes, centre de tri postal, gendarmerie, terrains de sport, gymnases, gare SNCF, 3 double-échangeurs sur l’autoroute A43.

Le tissu associatif existant est très fort. Il participe à la vie des communes. Respectons tous ces bénévoles qui se dévouent pour faire grandir nos enfants et entretenir un tissu social.

Si cette fusion ne se réalise pas comme nous le demandons, le « TERRITOIRE DU GUIERS » va se trouver écartelé entre une partie savoyarde qui deviendra à terme une zone de détente pour Chambéry et une partie iséroise qui sera marginalisée aux extrémités d’un territoire centré sur La Tour du Pin en attendant d’être regroupée avec la CAPI et le pôle métropolitain lyonnais.

Nous n’avons aucun lien actuel et futur avec ce territoire et il n’est pas envisageable d’en avoir compte tenu de la géographie du « TERRITOIRE DU GUIERS ».

Les élus des communes et communautés de communes ont voté à la majorité pour le schéma de territoire que nous demandons.

Messieurs les Préfets,

Messieurs les Présidents de Conseils Départementaux,

Messieurs les Elus,

Messieurs les Décideurs,

Ne cassez pas ce qui a été construit mais aidez-nous à réussir un aménagement du « TERRITOIRE DU GUIERS » cohérent !

 

Signatures des différentes structures qui se reconnaissent

dans cette lettre ouverte

Lettre ouverte des acteurs socio économiques du Guiers à la CDCI (format word)

Lettre ouverte des acteurs socio économiques du Guiers à la CDCI (format open office)

Lettre ouverte des acteurs socio économiques du Guiers à la CDCI (format pdf)

 

Publicités